menu x

Prototypiste maroquinerie ou bureau d’étude, a quoi correspond la phase de prototypage dans la création de sac ?

La maroquinerie est un métier technique qui nécessite des connaissances.
On ne fabrique pas un sac comme un vêtement.
Trouver les bons interlocuteurs et les bonnes informations contribuent à la viabilité du projet de création de maroquinerie.

1. Qu’est-ce que la phase de prototypage & développement en maroquinerie ?

Dans le processus de création de sacou d’une collection de maroquinerie, il s’agit de la deuxième étape après la réalisation du cahier des charges et du design.

Si on devait schématiser l’activité de création d’un sac ou d’une collection de maroquinerie voici ce que cela donnerait :

PHASE 1 : La création de sac

Une fois le cahier des charges ou le brief fait (moodboard, 1ere recherche matières et bijouteries faites), vient l’étape du design (croquis contenant les dimensions du sac ou dessins techniques à l’échelle 1 :1). Généralement, c’est à cette étape que l’on va demander à un bureau d’étude en maroquinerie de réaliser le développement et le prototypage (ou la mise au point) du ou des modèles de maroquinerie. Le design peut être fait par un styliste ou en faisant son propre croquis.
Vous pouvez dès cette étape faire appel à nos services de création de maroquinerie.

PHASE 2 : Le développement

La phase de développement comprend le sourcing des matières premières et des métalleries ainsi que le développement spécifique de moules ou d’outillages.

Cette étape est nécessaire pour préparer la fabrication en série d’un sac ou de petites maroquineries et optimiser les coûts de production.

Le prototypage teste les premiers montages et optimise la fabrication pour répondre à la fois aux contraintes du design et à la logique de coût. Cette phase est cruciale car elle détermine la fabrication en série. Souvent mal informés, les porteurs de projets en maroquinerie se retrouvent avec un sac qui ne correspond ni à leur design, ni à leur logique marketing.

prototypiste maroquinerie

PHASE 3 : Le prototypage

La phase de prototypage ne doit pas être une affaire d’interprétation subjective de l’artisan mais doit répondre à la vision et au positionnement marketing de la marque.

L’atelier de prototypage ou bureau d’étude doit apporter cette expertise. Sans quoi le porteur de projet est accompagné à la hauteur des connaissances de son interlocuteur, ce qui peut être limitant.

Cette phase de développement et prototypage / mise au point concerne quasiment tous les types de projets, qu’ils soient moyen, haut de gamme ou luxe. C’est la phase où tout doit être pensée dans le moindre détails. Cette phase n’est pas nécessaire en entrée de gamme, l’investissement dans le prototypage ne se justifie pas, pour la simple raison que l’entrée de gamme répond à une logique de rentabilité et de production à bas coût.

2. Bureau d’étude, atelier et fabricant de maroquinerie, quelle est la différence ?

Le bureau d’étude

Un bureau d’étude est spécialisé dans le design et le prototypage. Il intègre aussi bien des designers, et des prototypistes en maroquinerie

Le bureau d’étude et atelier de maroquinerie se distingue du grand fabricant. Il répond à la phase préindustrielle de l’activité où on développe, met au point et fabrique des petites séries de manière artisanale et/ou semi artisanale.

L’atelier de maroquinerie

Un atelier de maroquinerie est un petit outil de production pour fabriquer de la mini-série.

Il répond à une phase de développement de la marque plus avancée en terme de besoin de production.

Le grand fabricant

Le grand fabricant produit en grande quantité et possède des minimums de commande allant de 100 à plusieurs centaines de pièces à la référence. La grande production possède également une cellule de prototypage et de mise au point.

3. Puis-je faire mon prototype directement dans l’outil de grande fabrication ?

C’est possible, puisque certains outils de grande production ont leur propre bureau d’étude. Seulement le prototypage est une question de temps passé. Or le temps, pour les grands outils de production, est très précieux.

Pour des raisons d’optimisation de temps, le type de prototypage proposé se calque souvent sur les modèles qu’ils ont l’habitude de réaliser. Le client se retrouve souvent avec un modèle existant, sans obtenir un sac unique et différenciant.
S’ajoute à cela que pour obtenir un coût de prototypage plus bas, le client doit s’engager sur des quantités qu’il n’est pas toujours en mesure de pouvoir vendre.

Tout réaliser directement chez un fabricant est faisable mais il faut avoir un projet solide et intégrer les contraintes.

4. Puis-je faire un prototype auprès d’un prototypiste maroquinerie indépendant ?

Bien sûr, le prototypiste maroquinerie, à ne pas confondre avec un maroquinier indépendant, possède la technique et le savoir-faire pour patronner une idée et monter le produit. Cela ne sera pas de la création de sac à proprement parlé comme un designer peut le faire. En fonction de votre projet, il faudra, peut être, faire appel à un designer maroquinerie pour obtenir un modèle différenciant. Son rôle n’est pas non plus de positionner un sac sur le marché. Le prototypiste indépendant n’a pas forcément la logique industrielle, il vous accompagnera à la hauteur de ses connaissances. La deuxième étape sera de vous adresser à un fabricant de maroquinerie pour la petite production.

5. Quel investissement pour faire du développement / prototypage ?

Le développement et prototypage se compte au temps passé. Le temps d’un atelier de maroquinerie français a un coût.
Pour faire un prototype, il faut avoir un cahier des charges et dessins avec les dimensions. Le prix varie en fonction du modèle, de la complexité des montages, des finitions etc.

Pour le prototypage d’un modèle de sac à main, il faut au moins compter 1 500 euros HT, plus on ajoute de détails ou de complexité plus le prix augmente. Pour ce prix vous allez avoir le sourcing matière, le prototype et un premier dossier technique.

Dans les grands outils de production, on peut réaliser un prototype à 700€ HT, mais avec toutes les contraintes que cela implique (minimum de commandes, moins de temps de développements voire du service en moins).

6. Nos conseils pour éviter de tomber dans les écueils :

Rappelons que le marché de la maroquinerie, en particulier celui de la femme, est considéré comme mature. Nous ne sommes pas dans le « Blue Ocean » du marché digital. Pour réussir à percer le marché de la maroquinerie, avoir un produit unique et différenciant est impératif. C’est pourquoi la phase de prototypage est devenue une case essentielle par laquelle les nouveaux acteurs doivent passer. Créer une marque et la rendre viable nécessite des moyens. S’imaginer créer une marque en commençant par un seul porte-carte ou un sac « simple » n’est pas réaliste.

Il arrive régulièrement que des porteurs de projet en maroquinerie se retrouvent avec un prototype qui ne leur correspondent pas. Passer par un maroquinier indépendant n’est pas la solution idéale, privilégié un prototypiste maroquinerie ou un bureau d’étude.

Ce que nous apportons :

Notre bureau d’étude & atelier de maroquinerie, accompagne les porteurs de projets sur l’ensemble des étapes de la création d’un sac ou d’un accessoire : du design, en passant par le développement, le prototypage jusqu’à la fabrication des premières séries sur place. Vous avez un projet et vous souhaitez en savoir plus sur notre fonctionnement ?
Laissez-nous vos coordonnées, nous vous rappelons pour échanger sur vos besoins.